Une publicité visible depuis de nombreuses semaines.
Je n'y avais jamais fait particulièrement attention puisque c'est en général ce genre de chose qui me fait justement zapper.
Mais en prenant le temps d'y regarder de plus près, je m'aperçois d'une grossière erreur.
Oui mais ce n'est qu'une pub, me dis-je.
Sauf qu'en recherchant sur internet je vois que ce service téléphonique, vanté dans cette publicité, appartient au média qui la diffuse : chose qui n'est d'ailleurs pas expressément mentionnée dans la pub.
Donc cette erreur a tout à fait sa place sur ce blog.

Enfin bref, voici le problème :

Image_0731_1214_CVBS_

J'ajoute qu'une voix off dit bien la même chose :

" zéro trente-quatre centime(s) d'euro(s) la minute "

Mais en réalité le tarif est cent fois plus cher que ne le dit la pub !
En effet, il est de 0,34 € c'est-à-dire 34 centimes d'euro et non pas 0,34 centime d'euro !

De toute façon, la notation cts euros est une horreur et n'a pas lieu d'exister à plusieurs titres :

- le mot euro écrit au pluriel n'a pas de sens ici, aussi bien avec le bon qu'avec le mauvais tarif
- le mélange d'un symbole d'unité (ou d'une abréviation), cts, et d'un nom écrit en entier, euros
- l'abréviation ct elle-même ne répond pas aux critères habituels (première lettre, première et dernière lettre, première syllabe...). Ou alors il s'agit de l'abréviation du mot cent et non pas de centime, mais ce serait une erreur puisque la subdivision est bien le centime et non pas le cent
- la marque du pluriel de cts n'a pas lieu d'exister, qu'il s'agisse d'un symbole d'unité (donc invariable) ou d'une abréviation (la lettre t n'étant de toute façon pas la dernière lettre du mot centime)

Il y avait pourtant une notation toute simple à employer :

0,34 €/min

Et pour les adorateurs du système international, le centime d'euro étant la centième partie d'un euro, on pouvait même écrire pourquoi pas :

34 c€/min

Question bonus : à quoi servent l'ARPP et le CSA qui sont censés être professionnels alors que je ne suis qu'un simple téléspectateur amateur* ?
Se poser la question c'est sans doute y répondre...


*: je rappelle que je ne prétends pas détenir la vérité et j'invite les lecteurs à faire leurs propres recherches et à se faire leurs propres avis.